Samedi, 24 Mars 2018 12:20

La belle aventure du Fortuna Major Circus

 

Chaillac. La commune accueille depuis l’automne le chapiteau d’une école de cirque itinérante, animée par une famille d’artistes saltimbanques.
 

Bonaventure a seulement 3 ans, mais il est déjà un acteur à part entière du Fortuna Major Circus. Cet enfant de la balle, au prénom bien choisi, vit de belles expériences au gré du cheminement d’une famille d’artistes saltimbanques installés depuis le mois de novembre à Chaillac. Avec ses parents, Éric et Isabelle ; sa sœur, Lison ; ses frères, Guénolé, Malo et Tchevolo, âgés de 15 ans à 16 mois, il invite la population locale à s’immerger dans leur univers circassien.


« Chez nous, tout le monde a un rôle à jouer », explique leur aîné en incluant la « ménagerie maison » : une chèvre, deux chiens et cinq poules plus ou moins savantes. On découvre ce petit monde, route de Bonneuil, où une superbe roulotte en bois et deux caravanes entourent un chapiteau multicolore d’une centaine de places. Éric Grandmaison, 60 ans, donne tout de suite le ton : « Je suis d’origine franc-comtoise et j’ai toujours eu une âme d’artiste en tant que musicien professionnel. A la fin des années 80, j’ai été chauffeur pour le cirque Plume et j’ai ensuite tourné dans des spectacles équestres ».


Un spectacle et des stages de cirque

La création du cirque Fortuna a scellé cette aventure familiale, qui était déjà passée dans l’Indre en 2003, au Moulin d’Angibault, et qui s’est établie durablement à Chaillac après une odyssée en Bretagne et en Vendée. « Nous sommes ici pour deux raisons, explique le sexagénaire. Stanislas Lamy, le maréchal-ferrant local, est un ami, et notre fille, Lison, vient d’entrer à l’école de cirque de Châtellerault. »


L’adolescente montre bien sûr ses talents d’équilibriste dans un spectacle composé également de numéros de clowns, de jonglage, de trapèze, de magie. « Je débute la représentation en paysan conteur, précise Éric Grandmaison. C’est un peu du théâtre. » Les stages qu’il propose marient de nombreuses disciplines : fil, boule, rouleau américain, jonglerie…
Deux sessions sont prévues pour les vacances de Pâques et le spectacle sera joué à plusieurs reprises, cet été. « Nous souhaitons rester quelque temps à Chaillac, pour faciliter les études de Lison », explique l’artiste qui a l’avantage se trouver en terrain conquis : Gérard Mayaud, le maire de la commune, est un passionné de cirque. Séduit par la région et l’accueil de ses habitants, il envisage par la suite de se lancer dans un tour de l’Indre jalonné de résidences et de spectacles. Bonaventure et les poules savantes seront bien sûr du voyage.


Fortuna Major Circus, tél. 06.07.10.10.16.

Recherche

Lettre

Contact

Vous souhaitez contacter la Mairie :

Contacter la Mairie