Mardi, 05 Juin 2018 16:20

Un financement participatif pour le photovoltaïque

Une réunion d’information a eu lieu vendredi à Chaillac. © Photo NR

 

Chaillac. Les citoyens sont invités à devenir acteurs de la transition énergétique en plaçant une partie de leur épargne dans le projet de centrale solaire.
 
Donnez une nouvelle énergie à votre épargne : c’est par ce slogan accrocheur que la société Enerfip invite le public à investir dans l’une des plus importantes centrales photovoltaïques de France. 

Ses représentants étaient vendredi à Chaillac pour expliquer les modalités de l’opération qui doit engendrer la mise en place de 43.900 panneaux sur 16,6 ha, au lieu-dit « La Barytine », situé à quelques kilomètres du bourg.
“ Il faut encourager les initiatives de ce genre ”Ce projet de 9,5 M€, porté par la société VSB Énergies Nouvelles, de Nîmes (Gard), a été retenu par le ministère de la Transition écologique dans le cadre du premier appel d’offres solaire au sol mené par la commission de régulation de l’énergie. L’entreprise s’est engagée auprès de l’État à apporter 40 % de ses fonds propres par l’intermédiaire des habitants de l’Indre ou des départements limitrophes (Haute-Vienne, Creuse, Loir-et-Cher, Cher, Indre-et-Loire). 

L’objectif est de réunir 500.000 € d’ici fin 2018, et vendredi, Julien Hostache, directeur général de la plateforme Enerfip, et Mathieu Carbonel, développeur web, ont expliqué les tenants et les aboutissants de la collecte qui a débuté il y a quelques semaines. « Nous vous proposons d’investir votre épargne sous forme d’obligations convertibles, précisaient les intervenants aux quelques personnes qui s’étaient déplacées. Ça se présente comme un prêt qu’on peut céder à tout moment, avec un taux d’intérêt de 3,5 % pendant quatre ans. Il y a toujours un risque de perdre son capital ou de ne pas réussir à à revendre, mais c’est extrêmement limité. Si VSB ne tenait pas ses engagements, il serait possible de convertir les obligations en actions et de devenir copropriétaire du projet. » Julien Hostache soulignait que la cagnotte a déjà été abondée de 67.000 € par vingt-huit investisseurs et invitait à acheter des actions d’un montant minimum de 10 € pour un maximum de 492.000 €. Le message est bien passé auprès du public.

« Il y a treize ans, j’ai fait installer des panneaux photovoltaïques sur ma maison, indiquait Roger Finet, domicilié à Arthon. Le projet de Chaillac m’intéresse et je pense que je vais y souscrire dans le cadre d’un engagement personnel. Avec le réchauffement climatique, il faut passer aux énergies renouvelables et encourager les initiatives de ce genre. »
Gérard et Évelyne Barré, de La Châtre-Langlin, avouaient pour leur part : « Cette proposition est intéressante, il faut l’étudier même s’il y a des risques, mais quand on voit le taux du livret A, je pense qu’il vaut mieux acheter des actions ».

Si la société Enerfip a prévu d’autres réunions d’information dans l’Indre et les départements limitrophes, le maire de Chaillac, Gérard Mayaud, profitait de l’occasion pour inciter les collectivités à accompagner la démarche de l’entreprise VSB, à l’image de sa commune qui souhaite s’impliquer dans cette action locale.
 
Les obligations peuvent s’acheter par chèque au cours des permanences, par virement, ou par carte bleue via Internet. Tél. 04.11.93.41.11. energip.fr

 

Recherche

Lettre

Contact

Vous souhaitez contacter la Mairie :

Contacter la Mairie