Mardi, 14 Août 2018 11:02

Le Fortuna Major Circus en famille

La famille Grandmaison devant son chapiteau et sa roulotte, qu’ils ont installés, en novembre au pied du château d’eau de Chaillac. 
© Photo NR

 

 

Chaillac. Si la petite école de cirque itinérante de la famille Grandmaison s’est posée en novembre dans l’Indre, elle a déjà bourlingué dans la France entière.
 
Le voyage, c’est sa vie. Franc-comtois d’origine, fils d’une mère foraine, musicien itinérant dans sa jeunesse, Éric Grandmaison a toujours eu la bougeotte. Le goût de l’aventure, de la rencontre. Au milieu des années 1990, il décide d’abandonner la batterie et le monde de la musique pour devenir… saltimbanque. Après une école d’attelage pendant six mois dans la Meuse, il investit dans une roulotte à chevaux et un petit « chapiteau-parapluie », et le voilà parti à sillonner les routes de France pour présenter ses numéros.
Faire marcher le commerce localAu début des années 2000, sur la route de Dole-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), il cherche une assistante, et rencontre, à Orléans, Isabelle. Sa future femme. De leur union vont naître cinq « enfants de la route » : Lison (aujourd’hui âgée de 16 ans), Guénolé (13 ans), Malo (11 ans), Bonaventure (3 ans) et Tchavolo (un an et demi), à qui leurs parents font l’école, tous les matins, six jours par semaine, avant de travailler leurs numéros, l’après-midi.
Depuis, la famille qui est passée des chevaux au moteur, se déplace, avec sa caravane, au gré de ses envies, guidée par sa soif de découverte. Découverte de la France, « un pays magique », des paysages, de l’histoire – la grande passion du patriarche –, du patrimoine, de la gastronomie et surtout, « des gens ». Des gens de la campagne qui leur est si chère.
De la Bretagne à l’Ariège, en passant par le Morvan ou l’Alsace, partout où ils passent, ils se font ainsi un point d’honneur à faire marcher le petit commerce local, achetant leurs aliments bio auprès des agriculteurs du secteur ou à la supérette du coin, et le quotidien régional, au bourg. Comme à Chaillac, où ils se sont installés en novembre dernier grâce au maire, Gérard Mayaud, grand amateur de cirque, dix-huit ans après un premier passage déjà fort apprécié. « L’Indre est une vraie terre d’accueil », estime d’ailleurs Éric Grandmaison, alias « Cosmic », son personnage de clown qu’il incarne dans le spectacle de « théâtre-cirque » d’une heure que la famille a créé. Entre accordéon, jonglage, magie comique, acrobatie, diabolo, monocycle, chaque membre de la famille a sa spécialité et apporte sa contribution aux spectacles, et aux stages que le cirque propose également. Lison est même inscrite à l’école de cirque de Châtellerault, raison pour laquelle la famille s’est provisoirement posée dans le secteur, à Chaillac. Mais Éric Grandmaison, poète dans l’âme, sait que l’étape est « un trait d’union entre deux situations, deux mondes, l’occasion de se soigner et de se remettre les idées en place ». Et qu’il repartira, un jour, avec sa petite troupe, à la recherche de nouvelles découvertes à faire, et d’autres gens à rencontrer.

Spectacle « La famille Kelcirk », samedi 11 août, à 20 h 30, et dimanche 12 août, à 18 h (10 € ; enfant, 7 €). Atelier cirque pour enfants, les samedis, de 15 h à 17 h (10 € la séance). Journée portes ouvertes, samedi 15 septembre, de 10 h à 18 h. Contact : tél. 06.07.10.10.16 ; site Internet : www.fortunamajorcircus.com

Recherche

Lettre

Contact

Vous souhaitez contacter la Mairie :

Contacter la Mairie